C'est le meilleur entraînement anti-âge, selon la science

Vous utilisez déjà des hydratants anti-âge et des crèmes anti-âge pour les yeux. Est-il temps d’adopter également une séance d’entraînement anti-âge ?

Une nouvelle étude publiée aujourd’hui dans la revue Journal européen du cœur dit quand il s’agit des effets anti-âge de l’exercice, le cardio est reine. Les exercices d’endurance – comme la course, la natation ou le vélo – et l’entraînement par intervalles à haute intensité (HIIT) ont tous deux ralenti les signes du vieillissement par rapport à la levée de poids – au moins au niveau cellulaire.

C'est le meilleur entraînement anti-âge, selon la science

Voici comment l’étude s’est déroulée : une équipe de chercheurs allemands a divisé 124 adultes en bonne santé mais inactifs âgés de 30 à 60 ans en quatre groupes. Un groupe a poursuivi ses routines d’exercices inexistantes. Les trois autres ont transpiré pendant des séances de 45 minutes trois fois par semaine pendant 26 semaines.

  • Quantum Body: The New Science of Living a Longer, Healthier, More Vital Life (English Edition)

Le groupe d’entraînement d’endurance a marché ou couru en continu. Le groupe HIIT a effectué un échauffement, quatre tours alternant entre une course plus rapide et plus lente, et un retour au calme. Le groupe d’entraînement en résistance a utilisé huit machines de musculation différentes pour compléter un circuit d’exercices comprenant des presses thoraciques assises, des tirages lat et des presses pour les jambes.

À la fin de l’étude, les personnes des groupes d’entraînement d’endurance et HIIT avaient ressenti des effets anti-âge de leurs entraînements, contrairement aux groupes d’entraînement inactif et de résistance. Ces effets de retour en arrière ont été mesurés au niveau cellulaire, en examinant les globules blancs du sang prélevé avant le début de l’étude et quelques jours après la dernière séance d’exercice.

Dans ces cellules de coureurs et de HIIT-ers, les chercheurs ont noté deux changements importants : leurs télomères – les coiffes aux extrémités des chromosomes – se sont allongées et la télomérase – une enzyme impliquée dans le maintien de ces coiffes – a augmenté. Ces effets « sont tous deux importants pour le vieillissement cellulaire, la capacité de régénération et donc le vieillissement en bonne santé », a déclaré l’auteur de l’étude Ulrich Laufs, MD, de l’Université de Leipzig en Allemagne, dans un communiqué.

Les télomères rétrécissent naturellement avec le temps et, ce faisant, les cellules meurent au lieu de continuer à se diviser. La mort cellulaire est une mauvaise nouvelle non seulement pour les rides et les cheveux gris, mais aussi pour le risque de problèmes de santé liés à l’âge comme les maladies cardiaques, le déclin cognitif et même la mort précoce.

Alors, qu’en était-il des entraînements d’endurance et HIIT qui pourraient éviter ce rétrécissement? Les chercheurs émettent l’hypothèse que ces types d’exercices affectent les niveaux d’oxyde nitrique dans le sang. Étant donné que l’oxyde nitrique augmente le flux sanguin et abaisse la tension artérielle, il pourrait à son tour avoir affecté les changements cellulaires observés dans ces deux groupes de participants.

Ce n’est pas la première étude à lier l’exercice à la longueur des télomères. Une équipe de l’Université Brigham Young a découvert que les adultes qui faisaient du jogging pendant 30 à 40 minutes cinq fois par semaine avaient des télomères aussi longs que ceux des personnes qui avaient 9 ans de moins qu’eux, par exemple. Et les entraînements HIIT ont déjà été associés à des changements cellulaires anti-âge supplémentaires. La nouvelle étude, cependant, est considérée comme la plus importante jamais réalisée pour comparer directement les effets anti-âge sur les télomères de différents types d’exercices.

Cependant, selon un éditorial d’accompagnement publié parallèlement à l’étude, cette recherche ne signifie pas nécessairement qu’un entraînement ou l’autre est meilleur pour votre forme physique. « Les auteurs ont rapporté que les changements dans la longueur des télomères n’étaient pas associés à des changements dans la condition cardiorespiratoire », écrivent les auteurs éditoriaux de l’Université de Newcastle au Royaume-Uni. D’autres études sont nécessaires, disent-ils, pour comprendre clairement le lien entre la longueur des télomères, l’activité de la télomérase et la prévention des maladies.

En attendant, ne renoncez pas à vos séances de musculation. Ces résultats correspondent bien aux recommandations d’exercice courantes. « Nos données soutiennent les recommandations actuelles de la Société européenne de cardiologie selon lesquelles les exercices de résistance devraient être complémentaires à l’entraînement d’endurance plutôt qu’un substitut », a déclaré le co-auteur de l’étude, Christian Werner, MD, de l’Université de la Sarre en Allemagne, dans un communiqué.

Il en va de même pour les directives d’exercice récemment mises à jour pour les Américains, qui suggèrent de faire 150 à 300 minutes d’activité physique aérobique d’intensité modérée par semaine, ainsi qu’au moins deux séances d’activité de renforcement musculaire.

  • Lifespan: Why We Age—and Why We Don’t Have To (English Edition)
  • Anti-Aging Sprechstunde 1: Leitfaden für Einsteiger

Bien-être Fitness Antiâge