Les bienfaits de l'allaitement : Le lait maternel est l’aliment idéal pour les nouveau-nés et les nourrissons. En effet, il apporte tous les nutriments nécessaires à leur développement et contient des anticorps qui les protègent de maladies courantes telles que la diarrhée et la pneumonie, les deux premières causes de mortalité de l’enfant dans le monde. Le lait maternel étant immédiatement disponible, les nourrissons allaités au sein reçoivent une alimentation suffisante.

Au-delà de ses bienfaits immédiats, l’allaitement maternel aide à rester en bonne santé tout au long de la vie. Une fois adultes, les personnes qui ont été allaitées au sein ont souvent une tension artérielle et une cholestérolémie plus basses et souffrent plus rarement de surpoids, d’obésité ou de diabète de type 2. Des données montrent même que les personnes allaitées au sein obtiennent de meilleurs résultats aux tests d’intelligence.

Lorsque l’enfant atteint l’âge de six mois, il faut, pour répondre à ses besoins, introduire de nouveaux aliments. L’OMS préconise: de ne pas diminuer le nombre de tétées; de donner les aliments à la cuillère ou dans une tasse mais pas au biberon; de donner des aliments qui présentent toutes les garanties d’hygiène et que l’on puisse se procurer localement; de laisser suffisamment de temps aux enfants pour apprendre à manger des aliments solides.

Et si l'allaitement est bon pour le bébé, il l'est aussi pour la maman. Lorsqu’il est exclusif, il entraîne souvent un arrêt des règles, ce qui constitue une méthode naturelle, mais pas infaillible, de contrôle des naissances. D'autre part l’allaitement atténue le risque de cancer du sein et de l’ovaire à un âge plus avancé, aide les femmes à retrouver plus vite leur poids d’avant la grossesse et permet de lutter contre l’obésité.

Source et infos sur le site de l'OMS : © OMS. Tous droits réservés