Utiliser un appareil auditif permettrait de lutter contre la maladie d’Alzheimer

La démence, une maladie neurodégénérative qui affecte la mémoire, la pensée, le comportement et la capacité à réaliser les tâches quotidiennes, est un défi majeur pour la santé publique. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 152 millions de personnes dans le monde, dont 1,8 million en France, pourraient être touchées d’ici 2050.

Cependant, une nouvelle étude américaine publiée dans la prestigieuse revue The Lancet offre une lueur d’espoir : l’utilisation d’appareils auditifs pourrait réduire de moitié le risque de déclin cognitif, en particulier chez les personnes à haut risque de démence.

Un lien établi entre la démence et la perte auditive

La démence, dont la maladie d’Alzheimer est la forme la plus courante, est souvent associée à des facteurs de risque tels que l’isolement social, un faible niveau d’éducation, le tabagisme, l’obésité, l’abus d’alcool et la perte auditive.

Utiliser un appareil auditif permettrait de lutter contre la maladie d’Alzheimer

La perte auditive, ou presbyacousie, est une diminution physiologique des capacités auditives qui se manifeste généralement à partir de 50 ans. L’OMS recommande un dépistage systématique à partir de 60 ans. On estime qu’entre 4 % et 8 % des cas d’Alzheimer sont attribuables à une diminution de l’audition.

Une étude très prometteuse

L’étude, menée par le professeur Frank Lin de l’université de Bloomberg sur une période de trois ans, a recruté 977 volontaires âgés de 70 ans et plus, souffrant de perte auditive bilatérale mais sans déficience cognitive substantielle. Parmi eux, 238 personnes étaient suivies depuis 1987 dans le cadre d’une étude d’observation de longue durée sur la santé cardio-vasculaire, nommée ARIC. Ces sujets, plus âgés que les autres et présentant un risque cardio-vasculaire plus important, constituaient une population à risque de démence.

Au cours de l’étude, la moitié des participants a bénéficié d’une correction auditive, tandis que l’autre moitié a servi de groupe témoin. Les deux groupes ont été régulièrement soumis à une série de tests visant à évaluer l’évolution de leurs capacités cognitives. Les résultats ont montré que le risque de déclin cognitif a diminué de 48% en trois ans chez les personnes appareillées.

Les français ne sont pas suffisamment équipés en appareils auditifs

Malgré ces résultats prometteurs, seulement 1 Français sur 5 souffrant de perte d’audition porte des prothèses auditives en France. Il est donc crucial de sensibiliser davantage le public à l’importance de l’appareillage auditif. Comme le souligne Hervé Platel, professeur de neuropsychologie à l’université de Caen, « il est important de se faire appareiller ». Il ajoute que l’appareillage devrait être aussi banal que de porter des lunettes pour améliorer la vue.


La démence est un défi de taille pour notre société, mais cette nouvelle recherche offre une lueur d’espoir. En mettant en lumière le lien entre la perte auditive et le déclin cognitif, elle souligne l’importance de l’appareillage auditif dans la prévention de la démence. Il est donc essentiel de sensibiliser davantage le public à cette question et de rendre l’appareillage auditif aussi courant que le port de lunettes.

FAQ

A quoi sert un appareil auditif ?

Les appareils auditifs sont des aides auditives qui permettent de compenser une diminution auditive et d'améliorer l'audition. Ils peuvent offrir une meilleure compréhension du discours, réduire le bruit ambiant et améliorer le confort et la qualité de vie des personnes souffrant de surdité partielle ou totale. Les progrès technologiques récents ont permis aux appareils auditifs d'être très discrets et faciles à utiliser, ainsi que d’offrir un haut niveau d’ajustement et d’adaptation pour les différentes situations auditives rencontrées par les utilisateurs.

Combien coute un appareil auditif ?

Les appareils auditifs sont des équipements médicaux conçus pour aider les personnes atteintes de perte auditive. Leur prix peut varier considérablement selon le type et la marque choisie, mais en général il faut compter entre 800 et 3000 euros.

Les tarifs dépendent du niveau de technologie et des options supplémentaires souhaitées par le porteur. En outre, certaines mutuelles prennent en charge une partie des frais engagés pour l'achat d'un appareil auditif. Il est donc important, avant tout investissement, de vérifier sa couverture santé afin de bénéficier d'une prise en charge optimale.

Comment choisir son appareil auditif ?

Quand il s'agit de choisir un appareil auditif, il faut prendre en compte le type et la gravité de votre perte auditive. Il est donc important de consulter un médecin pour obtenir un diagnostic précis afin que vous puissiez choisir le meilleur appareil adapté à vos besoins. De plus, si vous avez des contraintes budgétaires, certaines marques proposent des solutions économiques qui peuvent répondre à vos attentes.

Enfin, n'oubliez pas non plus qu'un bon entretien est essentiel pour prolonger la durée de vie d’un appareil auditif et bénéficier d'une qualité sonore optimale.

FAQ

Quel est le fonctionnement d'un appareil auditif ?

Un appareil auditif fonctionne en captant les sons extérieurs à l'aide d'un microphone. Ensuite, ces sons sont amplifiés et convertis en signaux électriques pour être transmis à l'oreille interne.

L'appareil auditif permet ainsi aux personnes souffrant de déficience auditive de mieux entendre et de communiquer plus facilement avec leur entourage. Il peut être réglé selon les besoins spécifiques de chaque utilisateur.

Ă€ partir de quelle perte auditive faut-il se procurer un appareil auditif ?

Il est recommandé de se procurer un appareil auditif dès que la perte auditive commence à affecter significativement la qualité de vie. Généralement, les experts conseillent de consulter un spécialiste si la perte auditive atteint les 25 décibels.

Cependant, il est essentiel d'agir dès les premiers signes de baisse d'audition pour éviter une détérioration plus importante. Un professionnel saura évaluer correctement le niveau de perte et recommander le meilleur traitement adapté.

Que faire en cas de perte d'un appareil auditif ?

En cas de perte d'un appareil auditif, il est important de signaler immédiatement la perte à votre audioprothésiste ou au centre spécialisé qui vous l'a fourni. Ils pourront vous conseiller sur les démarches à suivre pour retrouver votre appareil ou en obtenir un nouveau. Il est également recommandé de contacter votre assurance si votre appareil était assuré contre la perte.

En attendant de retrouver votre appareil, essayez d'éviter les environnements bruyants pour limiter les désagréments liés à cette perte.

  • L'utilisation d'appareils auditifs peut réduire de moitié le risque de déclin cognitif chez les personnes à haut risque de démence
  • La perte auditive est liée à la démence, avec 4 à 8% des cas attribuables à une diminution de l'audition
  • Une étude américaine sur 977 volontaires a montré une diminution de 48% du risque de déclin cognitif en trois ans chez les personnes appareillées
  • Seulement 1 Français sur 5 portant des prothèses auditives, il est crucial de sensibiliser davantage sur l'importance de l'appareillage auditif pour la prévention de la démence
Audition Alzheimer