La maladie chronique des voies respiratoires inférieures est l’une des principales causes de décès : Connaître les signes et les symptômes.

Nous avons tous été malades et avons souffert d’essoufflement ou d’une toux horrible qui semblait ne jamais disparaître. Ce n’est pas amusant, mais imaginez avoir de la difficulté à respirer et faire face à une toux de longue durée sur une base régulière. Des millions de personnes le font et cela s’appelle la maladie chronique des voies respiratoires inférieures, qui est la quatrième cause de décès aux Etats-Unis. « La maladie chronique des voies respiratoires inférieures, ou CLRD, est une maladie grave et souvent mortelle qui affecte des millions de personnes à travers le monde », a déclaré le Dr Tomi Mitchell, médecin de famille certifié par le conseil d’administration. Stratégies de bien-être holistiques nous dit.

« Les personnes atteintes de la maladie souffrent généralement d’une toux persistante et de difficultés respiratoires en raison d’un rétrécissement des voies respiratoires, ce qui rend les activités quotidiennes beaucoup plus difficiles », poursuit le Dr Mitchell. « Chronic Lower Respiratory Disease (CLRD) est un terme générique désignant quatre affections pulmonaires chroniques primaires impliquant des difficultés respiratoires à long terme. Ces trois conditions sont la bronchite chronique, l’emphysème et l’asthme. »

La maladie chronique des voies respiratoires inférieures est une maladie grave qui peut grandement affecter la qualité de vie. Les activités quotidiennes, y compris les tâches routinières et de base, peuvent être interrompues par la fatigue, la sensation de ne pas pouvoir reprendre son souffle et des symptômes récurrents. Il y a beaucoup à savoir sur le CLRD et le Dr Mitchell partage ce qu’il faut savoir sur l’état et les signes qui indiquent que vous avez la maladie. Comme toujours, veuillez consulter votre médecin pour un avis médical.

Dans tous les cas, c’est une déficience du système respiratoire qui finit par devenir fatale car l’individu a des difficultés à respirer, ce qui entraîne souvent une privation d’oxygène et une défaillance des organes. L’explication est que notre corps dépend d’un approvisionnement adéquat en oxygène pour « alimenter » les processus vitaux tels que la digestion et la circulation. Alors que le CLRD continue d’affaiblir le système respiratoire au fil du temps, ces fonctions déclinent lentement jusqu’à ce que la mort survienne. Pour cette raison, le CLRD est désormais certifié comme la quatrième cause de décès dans de nombreux pays du monde. »

aucun signe de fumer

Selon le Association pulmonaire américaine, « Près de 37 millions d’Américains vivent avec une maladie pulmonaire chronique comme l’asthme et la MPOC, qui comprend l’emphysème et la bronchite chronique. » Les Centre de santé des statistiques de santé de Virginie-Occidentale dit: « Le tabagisme est de loin le facteur de risque le plus important de bronchite chronique et d’emphysème, représentant environ 80% de tous les cas. L’American Lung Association déclare que les fumeurs de cigarettes sont 10 fois plus susceptibles de mourir de la MPOC que les non-fumeurs (5) Les fumeurs de pipe et de cigares ont également une morbidité et une mortalité par MPOC plus élevées que les non-fumeurs ; cependant, leurs taux sont inférieurs à ceux des fumeurs de cigarettes (25). D’autres expositions environnementales, c’est-à-dire les poussières et produits chimiques professionnels et la pollution de l’air intérieur/extérieur, contribuent à environ 15 % des cas de BPCO, dont 5 % dus à des influences génétiques. »

Le Dr Mitchell déclare : « La maladie chronique des voies respiratoires inférieures (MRCL) affecte principalement les adultes. Les personnes âgées de 65 ans et plus, les fumeurs et les personnes souffrant de maladies sous-jacentes comme les maladies cardiaques ou l’asthme sont particulièrement vulnérables au développement de la MRCLP. La maladie est causée par la pollution de l’air, les risques professionnels, la fumée secondaire et les infections virales Les personnes dont le système immunitaire est affaibli en raison de conditions médicales chroniques sont susceptibles d’être attaquées par des bactéries, des virus et des champignons, ce qui peut également entraîner le développement du CLRD. les facteurs de risque possibles et un mode de vie sain peuvent réduire le risque de développer cette maladie grave. »

Jeune femme souffrant de problèmes respiratoires près de la fenêtre à l'intérieur.

Le Dr Mitchell explique : « La maladie chronique des voies respiratoires inférieures est une maladie assez courante mais grave caractérisée par des symptômes récurrents et persistants. Les personnes qui en souffrent connaissent souvent des épisodes de difficultés respiratoires, qui peuvent s’accompagner d’autres symptômes tels qu’une toux persistante, une respiration sifflante, des douleurs thoraciques persistantes. ou pression, fatigue et perte d’appétit. Dans les cas plus graves de maladie chronique des voies respiratoires inférieures, le patient peut présenter une réduction des niveaux d’oxygène dans le corps en raison d’une diminution du débit d’air ou d’un épaississement du tissu pulmonaire. Il est important que les personnes atteintes consultent un médecin. pour gérer efficacement leurs symptômes et réduire le risque de complications supplémentaires.

Les signes de CLRD comprennent un essoufflement, une oppression thoracique, une toux persistante avec des mucosités, une respiration sifflante et des difficultés respiratoires pendant l’activité physique. Dans certains cas, la fatigue et la perte de poids involontaire peuvent également être présentes. Si vous ressentez l’un ou l’autre de ces symptômes pendant une période prolongée, vous devez consulter votre médecin traitant pour une évaluation et un traitement plus approfondis. »

Jeune femme assise seule sur son canapé à la maison et toussant.

Le Dr Mitchell nous dit : « La bronchite chronique est une maladie pulmonaire grave et à long terme causée par l’inhalation d’irritants tels que la poussière, les émanations chimiques ou la fumée. Elle se manifeste souvent par une toux persistante et une production excessive de mucus, limitant l’apport d’oxygène à Les personnes atteintes de bronchite chronique éprouvent des difficultés respiratoires, un essoufflement et une augmentation des infections pulmonaires, entraînant une invalidité et même la mort si elles ne sont pas correctement prises en charge.

Le traitement peut consister en des médicaments inhalés, des thérapies physiques et des ajustements au mode de vie, comme éviter les déclencheurs qui provoquent une irritation ou une inflammation des poumons. Avec une prise en charge médicale appropriée et le respect du plan de traitement prescrit, les personnes atteintes de bronchite chronique peuvent gérer leurs symptômes et même profiter d’une santé relative pendant une période prolongée. »

Femme touchant son cœur assise à la table de son grand bureau.

Le Dr Mitchell déclare : « L’emphysème est une affection pulmonaire grave qui affecte les sacs aériens, ou alvéoles, dans les poumons. Il survient lorsque ces sacs aériens sont endommagés, ce qui réduit leur capacité à retenir l’oxygène et à expulser efficacement le dioxyde de carbone. À mesure que l’emphysème progresse, il peut provoquer un essoufflement et des difficultés respiratoires en raison d’une incapacité à échanger adéquatement l’oxygène et le dioxyde de carbone.

L’emphysème qui survient en conjonction avec la bronchite chronique est appelé maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC). Les principales causes de MPOC sont le tabagisme, la pollution de l’air et les expositions professionnelles telles que la poussière et les produits chimiques. Un diagnostic précoce est essentiel pour la gestion de l’emphysème puisque la condition ne peut pas être inversée. Le traitement vise à aider une personne à gérer les symptômes afin qu’elle puisse profiter d’une bonne qualité de vie, mais en fin de compte, la prévention est le moyen le plus efficace d’éviter cette maladie mortelle. »

homme utilisant une machine pour l'asthme à la maison.

L’American Lung Association déclare : « L’asthme rend la respiration difficile pour plus de 25 millions d’Américains, dont plus de 6 millions d’enfants. Bien qu’il n’y ait pas de remède, l’asthme peut être géré et traité, aidant ainsi les personnes atteintes à mener une vie plus saine. Les bases de l’asthmenous partageons un aperçu complet et clair de l’asthme et une suite complète d’outils et de ressources pour les personnes atteintes d’asthme, leurs soignants, leurs familles et les professionnels de la santé. »

Le Dr Mitchell déclare : « L’asthme est une maladie chronique caractérisée par des symptômes de toux, d’oppression thoracique, de respiration sifflante et d’essoufflement. Cela se produit lorsque les voies respiratoires dans les poumons se resserrent en raison d’une inflammation chronique, entraînant des difficultés respiratoires. les symptômes asthmatiques peuvent varier de légers à graves, et les asthmatiques peuvent connaître des poussées déclenchées par des facteurs externes tels que la pollution, la poussière et les particules de pollen dans l’air, le froid ou l’exercice.Les personnes asthmatiques doivent travailler avec leur médecin sur un traitement efficace. plan de traitement qui comprend une combinaison d’évitement des déclencheurs, d’utilisation de médicaments et de surveillance des crises d’asthme. Avec des soins et une gestion appropriés, les personnes asthmatiques peuvent continuer à mener une vie active et épanouissante.

Couple d'amies faisant du jogging dans la rue de la ville sous le viaduc de la route de la ville. Elles se détendent après avoir fait du jogging et se sont amusées.  Marcheurs

Le Dr Mitchell souligne : « La maladie respiratoire inférieure chronique (CLRD) est un problème de santé grave qui doit être pris avec prudence et pleine conscience. Heureusement, il existe plusieurs mesures que l’on peut prendre pour aider à réduire le risque de développer une CLRD. Principalement, éviter l’exposition à polluants tels que la fumée secondaire, le radon, les fibres d’amiante et les polluants de l’air intérieur/extérieur est essentiel.

En outre, les individus doivent régulièrement faire de l’exercice pour rester en forme et en bonne santé, ce qui peut également aider à prévenir le CLRD. Enfin, certains médicaments, tels que les stéroïdes inhalés, peuvent aider à réduire l’enflure des voies respiratoires, diminuant ainsi le risque de lésions pulmonaires causées par le CLRD. Se concentrer sur des mesures préventives comme celles-ci peut réduire considérablement leur risque de développer cette maladie potentiellement dangereuse. »

★★★★★