La France, championne de la chirurgie orthopédique ?

La chirurgie orthopédique, qu’elle soit réalisée sur le genou ou la hanche, est une opération délicate. Elle appelle compétences, savoir-faire, expérience et dextérité de la part du chirurgien. Compte tenu de cela, certaines personnes préfèrent se faire opérer dans des pays et villes considérés comme des références dans le domaine. Cette chirurgie connaît notamment un réel succès en France. L’Hexagone est considéré comme une référence en matière de chirurgie orthopédique. Qu’est-ce qui explique cela ?

On trouve d’excellents centres de chirurgie du genou et de la hanche à Paris

La chirurgie du genou et de la hanche regroupe des interventions très répandues en chirurgie orthopédique. Elles demeurent toutefois des opérations délicates, compte tenu des risques et exigences associés. Pour cette raison, de nombreux candidats à l’une de ces interventions choisissent de se faire opérer du genou ou de la hanche en France, précisément à Paris. La capitale compte en effet des centres de chirurgie orthopédique de renom, réputés pour leur savoir-faire dans la prise en charge des pathologies du genou et de la hanche.

Ces établissements disposent de chirurgiens très expérimentés. Ces derniers opèrent en collaboration avec des anesthésistes spécialisés, des radiologues, des kinésithérapeutes. Il s’agit d’équipes médicales régulièrement formées, quotidiennement dans la pratique et fortes de nombreuses interventions orthopédiques à succès. Ces centres vous assurent une prise en charge spécialisée des pathologies orthopédiques. Pour faire une opération à Paris du ligament croisé ou ligamentoplastie du genou, c’est la chirurgie sous arthroscopie qui est souvent envisagée.

ligamentoplastie du genou Paris, chirurgie genou et hanche Paris
ligamentoplastie du genou Paris, chirurgie genou et hanche Paris

Pourquoi les soins de chirurgie en France sont-ils de confiance ?

Divers facteurs expliquent la bonne réputation de la France en termes de chirurgie orthopédique. Il faut tout d’abord savoir que le pays compte un nombre non négligeable de chirurgiens orthopédiques et traumatologues. En 2022, on en recense 3 723, pour une densité moyenne nationale de 5,5 chirurgiens orthopédistes pour 100 000 habitants. Des chiffres clairement encourageants, nettement supérieurs à ceux d’autres pays d’Europe. De plus, d’ici à l’horizon 2030, on estime que cet effectif total national devrait connaître une croissance de 11 %. Preuve des investissements consentis et de l’ampleur que prend cette discipline dans la société française.

Pourtant, ces chiffres importants n’expliquent pas à eux seuls cette dynamique positive. Il faut noter que malgré leurs années d’expérience, ces chirurgiens français continuent de se former, afin de renforcer et d’actualiser leurs compétences. Cela est aussi lié à la disponibilité d’un plateau technique moderne et évolué dans les centres de chirurgie orthopédique privés et publics, ainsi que l’utilisation de techniques innovantes en chirurgie.

D’un point de vue purement factuel, le centre hospitalier de Valenciennes est un exemple concret du savoir-faire français en chirurgie orthopédique du genou et de la hanche. Le service orthopédique dudit centre pose annuellement pas moins de 1 000 prothèses de la hanche et du genou. Aujourd’hui, ce centre hospitalier est un établissement de référence en chirurgie orthopédique en France. Dans l’Hexagone, nous disposons également de cliniques privées offrant une véritable filière et un parcours de soins efficient dans la prise en charge des pathologies du genou, de la hanche, de la main et de l’épaule.

Les différents cas qui peuvent amener à une opération du genou

Une opération du genou est envisageable dans un certain nombre de cas de figure.

La rupture du ligament croisé antérieur, une pathologie du genou fréquente

Le genou est l’une des articulations les plus importantes du corps humain. Compte tenu de sa forte sollicitation, il est exposé à des traumatismes ou pathologies de diverses natures qui nécessitent parfois une chirurgie. Au nombre de ces pathologies, il y a la rupture du ligament croisé antérieur (LCA), la blessure la plus redoutée des sportifs, les footballeurs notamment. En effet, il faut entre 4 et 8 mois pour se remettre d’une rupture du LCA du genou, selon le type de sport pratiqué.

La rupture du LCA peut survenir de différentes manières : arrachement osseux en plein cœur du ligament ou à hauteur de son insertion fémorale ou tibiale. Elle est le plus souvent consécutive à une torsion du genou combinée à une mise en tension du ligament qui se rompt. La chirurgie du LCA a un double objectif : stabiliser le genou pour que le patient reprenne son activité sportive et prévenir les lésions cartilagineuses, arthrosiques et méniscales. La ligamentoplastie du genou est systématique dans les cas suivants :

  • La laxité clinique observée suite au test de Lachman,
  • La présence d’une lésion méniscale,
  • L’âge du patient,
  • L’activité sportive pratiquée par le patient et son niveau dans ce domaine,

Le niveau d’instabilité et de dérobement du genou nécessite également une telle opération.

opération ligament croisé genou Paris
opération ligament croisé genou Paris

Les autres traumatismes nécessitant une opération du genou

Hormis la rupture du LCA, d’autres traumatismes obligent à poser une prothèse ou intervenir par arthroscopie. Il s’agit entre autres de :

  • l’arthrose unicompartimentale fémoro-tibiale du genou,
  • l’ostéonécrose du condyle interne pour les plus de 55 ans, ayant un genou stable et un IMC inférieur à 35,
  • l’instabilité du genou suite à un antécédent de rupture du LCA ou une laxité ligamentaire accrue,
  • l’obésité majeure,
  • la gonarthrose,
  • une lésion du ménisque,
  • une lésion du cartilage du genou,
  • la reprise d’une prothèse du genou,
  • la luxation du genou.

Suite à une rupture du ligament croisé postérieur du genou, vous aurez aussi besoin de cette intervention de chirurgie orthopédique.

Opération de la hanche : une opération banale ?

Une intervention chirurgicale sur la hanche est tout sauf banale. Il s’agit de l’une des opérations les plus délicates en chirurgie orthopédique. Elle connaît en effet de nombreux risques opératoires, parmi lesquels :

  • une luxation de la prothèse (dans 6 % des cas),
  • des infections de la prothèse (différents niveaux),
  • une thrombophlébite de la jambe,
  • une embolie pulmonaire causant une thrombose veineuse (extrêmement rare),
  • une disparité des longueurs des membres inférieurs,
  • un descellement de la tige fémorale,
  • un hématome postopératoire,
  • des ossifications périarticulaires.

Les risques liés à une opération de la hanche sont réels, mais il n’en demeure pas moins que les corps médicaux et paramédicaux prennent toutes les dispositions nécessaires pour les prévenir. Dans le cas d’une infection de la prothèse par exemple, la peau de la hanche est préparée avant l’opération. Elle fait l’objet d’une administration d’antibiotiques avant l’opération. Pendant l’intervention, une asepsie stricte est réalisée.

★★★★★