Comment savoir si on est intolérant au gluten ?

L’intolérance au gluten est un trouble digestif qui touche de plus de personnes à travers le monde. Également appelée maladie cœliaque, cette sensibilité au gluten est souvent difficile à diagnostiquer. Pour savoir si vous êtes intolérant au gluten, il faudra donc faire attention à certains signes et consulter un spécialiste. Toutefois, quels sont les signes caractéristiques d’une sensibilité au gluten ? Comment remédier aux troubles liés à cette consommation ?

Les symptômes de l’intolérance au gluten

Comme expliqué sur le site Intolerancesalimentaires.com, les symptômes de l’intolérance au gluten ne sont pas toujours perceptibles. Parfois, ils passent inaperçus, à moins de se manifester de façon évidente, au point de nécessiter une consultation. De même ils varient d’un sujet à un autre. Pour autant, certains signes devraient vous alerter sur l’incapacité de votre organisme à supporter la gliadine, la protéine qui entre dans la composition du gluten.

De fait, les dérèglements gastriques sont des signes précurseurs de l’intolérance au gluten. Il en va de même de la constipation, des ballonnements, des douleurs abdominales et des vomissements. La diarrhée chronique est aussi une manifestation, la plus prononcée d’ailleurs, de la maladie cœliaque. Vous l’aurez sans doute compris, il s’agit essentiellement de désordres intestinaux.

Parmi les autres symptômes pouvant suggérer une sensibilité à la gliadine, on trouve :

  • la fatigue,
  • les éruptions cutanées,
  • les engourdissements,
  • l’amaigrissement.

Certains intolérants sont aussi anémiés et sujets aux aphtes. Chez d’autres encore, la maladie se manifeste par des douleurs articulaires ou des états dépressifs. L’irrégularité des cycles menstruels chez la femme, l’irritabilité des dents et le retard de puberté chez l’enfant sont d’autres signes qui suggèrent la présence de la maladie cœliaque.

intolérance alimentaire gluten santé
intolérance alimentaire gluten santé

Qui consulter pour savoir si on est intolérant au gluten ?

Si vous soupçonnez une intolérance au gluten, vous devez voir un spécialiste. Il est possible de consulter d’abord votre médecin traitant. Cependant, il y a de fortes chances que ce dernier vous dirige vers un spécialiste des troubles de la digestion et de l’appareil digestif. Celui-ci va devoir réaliser des analyses, dont une prise de sang, pour confirmer votre intolérance alimentaire.

La prise de sang a pour but d’identifier la présence d’anticorps anti-endomysium de classe IgA qui confirmeront l’intolérance au gluten. Les anticorps transglutaminase tissulaires de types IgA et IgG sont aussi recherchés. Le spécialiste peut pousser ses recherches plus loin en recherchant une éventuelle origine génétique à la maladie. Il demandera, pour ce faire, un typage génétique HLA. Par ailleurs, la détection de la sensibilité au gluten implique parfois de réaliser une endoscopie avec biopsie du duodénum. L’idée est d’effectuer des prélèvements à analyser pour de possibles lésions.

La nutrition sans gluten, c’est possible !

En cas de confirmation d’une intolérance au gluten, un régime alimentaire sans gluten suffit généralement à faire disparaître les symptômes et à rétablir le fonctionnement normal de l’appareil digestif. Si vous le souhaitez, vous pouvez être suivi par une nutrithérapeute.

Ainsi, il est des aliments qui sont exempts de gliadine. Il s’agit entre autres de :

  • la pomme de terre,
  • l’igname,
  • le riz,
  • le sarrasin,
  • les fruits et les légumes frais,
  • les viandes et les poissons bruts, lorsqu’ils ne sont pas marinés et panés,
  • le miel,
  • la confiture,
  • le beurre,
  • le quinoa,
  • le soja.

Vous l’aurez compris, lorsqu’on souffre de ce type d’intolérance alimentaire, il est possible de trouver de nombreuses alternatives au gluten.

★★★★★