Comment devenir Auxiliaire de Vie : tout savoir sur le DEAES

Le besoin en auxiliaires de vie en France est plus élevé que jamais. Avec une population vieillissante et une prise de conscience accrue de l’importance des soins à domicile, on estime à plus de 200 000 le nombre d’auxiliaires de vie actifs en France et le nombre d’emplois dans ce secteur est en constante augmentation en raison du vieillissement de la population. Mais en quoi consiste précisément ce métier ? Qui peut y accéder et quelle formation suivre pour cela ?

L’auxiliaire de vie : un métier indispensable

L’auxiliaire de vie sociale (AVS) joue un rôle crucial dans l’assistance quotidienne des personnes âgées, handicapées ou en situation de dépendance. Ce professionnel est le pilier qui permet à ces individus de maintenir leur autonomie en les aidant dans les actes de la vie quotidienne, tels que la toilette, l’habillage, la préparation des repas, et la gestion de leur domicile.

Comment devenir Auxiliaire de Vie : tout savoir sur le DEAES

Les auxiliaires de vie apportent également un soutien émotionnel précieux, souvent en devenant des confidents et des compagnons pour les personnes dont ils prennent soin.

Qui peut devenir Auxiliaire de Vie ?

Cette profession est accessible à tous, avec ou sans diplôme préalable. Cependant, certaines qualités sont essentielles, telles que la patience, l’empathie, et une bonne condition physique et mentale. Les candidats doivent également faire preuve de discrétion et de respect de la vie privée de leurs clients.

Il existe plusieurs filière de formation d’auxiliaire de vie. Les 2 principales sont :

  • le Diplôme d’État d’Accompagnant Éducatif et Social
  • et la Formation Continue et Certificats de Qualification Professionnelle

Nous nous concentrerons dans cet article sur le DEAES qui est la formation diplômante généralement demandée dans les EPHAD, hôpitaux, cliniques et sociétés de services aux personnes âgées.

Le Diplôme d’État d’Accompagnant Éducatif et Social (DEAES)

Le DEAES est le diplôme principal pour exercer en tant qu’auxiliaire de vie. Cette formation dure généralement de 12 à 24 mois et est accessible sans condition de diplôme préalable.

Comment devenir Auxiliaire de Vie : tout savoir sur le DEAES #2

Le Diplôme d’État d’Accompagnant Éducatif et Social est structurée autour de 5 domaines de formation, conçus pour développer les compétences nécessaires à un accompagnement efficace des personnes en situation de vulnérabilité.

  1. Accompagnement de la personne dans les actes essentiels de la vie quotidienne Ce domaine se concentre sur les compétences nécessaires pour aider les individus dans leurs activités quotidiennes, comme l’alimentation et l’hygiène, et pour soutenir leur autonomie dans la mesure du possible
  2. Accompagnement de la personne dans les actes de la vie quotidienne, dans le respect de cette personne et des règles d’hygiène et de sécurité Ici, l’accent est mis sur le respect de la dignité des personnes aidées et sur la garantie de leur sécurité et de leur bien-être au sein de leur environnement quotidien
  3. Accompagnement à la vie sociale et relationnelle de la personne Ce domaine vise à favoriser l’inclusion sociale des individus accompagnés, en les aidant à maintenir et développer leurs relations sociales et à participer à des activités communautaires
  4. Positionnement en tant que travailleur social dans son contexte d’intervention : Les étudiants apprennent ici à se situer professionnellement par rapport aux autres acteurs du secteur social et médico-social, ainsi qu’à comprendre et à appliquer les cadres juridique et institutionnel de leur métier
  5. Travail en équipe pluri-professionnelle, gestion des risques et traitement des informations liées à l’accompagnement de la personne
    Ce dernier domaine couvre les compétences nécessaires pour collaborer efficacement avec d’autres professionnels, gérer les risques liés à l’accompagnement et traiter correctement les informations relatives aux personnes accompagnées

Chaque domaine de formation est détaillé dans le référentiel de formation et inclut à la fois

  • des heures de théorie (546 heures)
  • et une mise en pratique au travers de stages (840 heures)

Peut on suivre le DAES en ayant déjà un emploi ?

L’organisation de la formation varie selon les établissements, mais elle est généralement conçue pour s’adapter aux besoins des étudiants, y compris ceux en emploi ou ayant d’autres engagements.

Combien coûte le DAES ?

Le coût dépend de l’organisme de formation et peut être pris en charge par différents dispositifs de financement publics ou privés. Il varie selon les régions et les établissements, mais est d’environ 6700 euros pour un parcours complet de formation (546 heures de formation théorique et 840 heures de formation pratique).

Des financements sont souvent disponibles, notamment via le Compte Personnel de Formation (CPF) ou les aides régionales. Les candidats peuvent aussi bénéficier d’allègements ou de dispenses de certains blocs de compétences, en fonction de leurs qualifications antérieures ou de leur expérience professionnelle​.

Quel salaire après un DAES ?

Les salaires peuvent différer selon le secteur d’activité et la région. En général, un diplômé d’un DAES peut s’attendre à un salaire d’entrée similaire à celui des titulaires d’un baccalauréat professionnel. Par exemple, dans les secteurs administratifs ou de service, le salaire annuel peut démarrer autour de 20 000 à 25 000 euros brut en France. Dans des secteurs plus spécialisés comme la technologie ou la santé, ce chiffre peut être légèrement plus élevé.

La plupart des emplois à plein temps en France requièrent 35 heures de travail par semaine. Cependant, il n’est pas rare de trouver des positions qui demandent jusqu’à 40 heures par semaine, surtout dans les industries demandant plus d’engagement ou durant les périodes de formation intensive.

FAQ

Quelle est la différence entre un auxiliaire et une auxiliaire ?

Un auxiliaire est une personne, souvent de sexe masculin, qui apporte son aide et son soutien dans une tâche ou une profession. Une auxiliaire, quant à elle, désigne plutôt une femme qui occupe un rôle de support ou d'assistance dans un domaine donné.

Les deux termes peuvent être utilisés pour décrire des fonctions similaires mais avec des différences liées au genre du sujet.

Comment peut-on devenir auxiliaire de vie ?

Pour devenir auxiliaire de vie, il faut suivre une formation spécialisée ou obtenir un diplôme dans le domaine du service à la personne. Il est également important d'avoir des qualités humaines telles que la patience, l'empathie et le sens de l'écoute. Une expérience professionnelle dans le domaine médical peut être un atout.

Enfin, il est essentiel d'être en bonne condition physique pour pouvoir accomplir les tâches liées à ce métier qui demande souvent une certaine résistance physique.

Est-ce que le verbe "do" est considéré comme un auxiliaire ?

Oui, le verbe "do" peut être considéré comme un auxiliaire dans certaines situations grammaticales. Par exemple, il peut être utilisé pour former la forme négative ou interrogative d'un verbe à l'infinitif sans to.

"Do" agit alors comme un auxiliaire de modalité pour indiquer une action qui est en train d'être réalisée ou qui doit être faite. Cependant, lorsqu'il est utilisé seul dans une phrase, "do" peut également être considéré comme un simple verbe signifiant "faire".

    • Le métier d'auxiliaire de vie : un rôle crucial pour l'autonomie des personnes dépendantes
    • Accessible à tous, sans diplôme préalable mais avec des qualités spécifiques requises
    • La formation DEAES : une formation complète et reconnue pour exercer en tant qu'auxiliaire de vie
    • Salaire moyen et conditions de travail après un DAES en France
Seniors repas traitement