Autisme, une action mondiale est nécessaire

Alors qu’hier se déroulait la Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a insisté sur la nécessité d’une action mondiale réaffirmant sa volonté de fournir une assistance technique aux États Membres qui proposent des services de santé intégrés aux personnes atteintes d’autisme et d’autres troubles mentaux ou de développement dans l’enfance.

Autisme, une action mondiale est nécessaire

Ainsi le Docteur Ala Alwan, sous-Directeur général des Maladies non transmissibles et de la santé mentale à l’OMS , a déclaré : «Nous sommes vivement préoccupés par le fait que la charge mondiale de morbidité due aux troubles mentaux continue de croître, notamment dans les pays en développement. Il est essentiel de donner la priorité et de financer les projets sur les troubles autistiques et les autres troubles mentaux de l’enfant dans les pays en développement».

Il faut savoir que dans leur immense majorité, les enfants qui ont besoin de soins de santé mentale et de traitements n’y ont pas accès dans les pays en développement. Dans ces pays, le défi à relever immédiatement consiste à trouver suffisamment de ressources pour les soins de santé primaires, de façon à détecter et traiter rapidement les troubles mentaux chez les enfants. Ces troubles font d’ailleurs partie des états pathologiques prioritaires décrits dans le Programme d’action de l’OMS intitulé Combler les lacunes en santé mentale 2008-2013 lancé en 2008.

Aujourd’hui l’autisme affecte au moins 67 millions de personnes et est, de tous les troubles graves de développement, celui qui connaît la plus rapide expansion dans le monde. On le sait peu mais cette année, plus d’enfants recevront un diagnostic d’autisme, que de diabète, de cancer et de SIDA additionnés

Aujourd’hui, médicalement parlant, il n’existe ni dépistage ni remède pour l’autisme, mais la précocité du diagnostic et de l’intervention amènent des résultats positifs.

Autisme, une action mondiale est nécessaire #2

FAQ

Quels sont les signes de l'autisme chez un bébé ?

Les signes de l'autisme chez un bébé peuvent inclure un développement social et linguistique retardé, des difficultés dans les interactions avec les autres et une communication limitée. Les bébés autistes ont également tendance à s'isoler, à ne pas répondre à leur nom, à présenter des mouvements stéréotypés et à être insensibles aux stimuli visuels ou auditifs.

De plus, ils peuvent avoir des intérêts restreints ou anormaux et manifester des comportements inhabituels tels que fixer les objets ou se balancer.

Comment reconnaître l'autisme chez un bébé de 20 mois ?

Il n'est pas toujours facile de détecter l'autisme chez un bébé de 20 mois. Des signes peuvent cependant être observés, comme un manque d’interaction sociale et une absence de sourire en réponse à des interactions humaines.

D'autres symptômes plus subtils peuvent inclure des difficultés à comprendre la parole et les gestes autour du bébé, ainsi qu'un intérêt limité pour le jeu ou une préférence pour un mode de fonctionnement routinier. Il est recommandé de consulter un médecin si vous avez des inquiétudes concernant le développement du bébé.

Peut-on diagnostiquer l'autisme chez un bébé de 3 mois ?

Non, il est impossible de diagnostiquer l'autisme chez un bébé de 3 mois. L'âge minimum pour procéder à un diagnostic est généralement d'environ 18 mois. Les symptômes et les signes caractéristiques de l'autisme peuvent être repérés plus tôt, mais le diagnostic ne sera pas confirmé avant que l'enfant n'atteigne cet âge.

Des tests spécifiques et des observations sont alors réalisés par des professionnels qualifiés pour déterminer si l’enfant souffre d’un trouble du spectre autistique ou non.

Est-ce que le sourire est un symptôme d'autisme chez un bébé ?

Non, le sourire n'est pas un symptôme d'autisme chez un bébé. Les enfants autistes peuvent parfois avoir des difficultés à montrer des expressions faciales normales, mais cela ne signifie pas qu'ils ne souriront jamais.

La plupart des bébés autistes affichent des expressions faciales et développent des comportements similaires à ceux de leurs pairs non autistes. Le sourire est l’une des premières expressions que les bébés commencent généralement à afficher entre 2 et 4 mois, quel que soit leur statut d’autisme ou non.

Quels sont les symptômes de l'autisme chez un bébé de 10 mois ?

Les symptômes de l'autisme chez un bébé de 10 mois peuvent être variés et difficiles à détecter. Certains signes peuvent inclure une préférence pour les activités répétitives, une incapacité à créer des liens sociaux ou affectifs, une difficulté à communiquer ou à s'exprimer et un comportement inhabituel. Des troubles du sommeil ou des retards dans le développement psychomoteur peuvent également être observés.

Il est important de consulter un médecin si vous remarquez l’un de ces symptômes chez votre enfant.

Pourtant il existe des « signaux d’alerte » qu indiquent généralement que l’enfant encourt un risque et qu’il doit être immédiatement examiné pour vérifier la normalité de son développement.

  • Pas de grand sourires ou autres expressions chaudes et joyeuses à six mois, ou plus
  • Pas d’échanges de sons, sourires et autres expressions faciales à neuf mois, ou plus
  • Pas de gazouillis à 12 mois
  • Pas d’échanges de gestes, comme indiquer, montrer, tendre ou agiter la main à 12 mois
  • Pas de mots à 16 mois
  • Pas de phrases significatives de deux mots (ne comportant ni imitation ni répétition) à 24 mois
  • Pas de réponse à l’appel de son nom, à 10 mois
  • Toute perte de langage, de gazouillis ou de capacités sociales à tout âge

Si votre bébé présente l’un de ces signes, adressez-vous sans tarder à votre pédiatre ou à votre médecin traitant pour réaliser une évaluation immédiate.

Actualités Autisme