7 avantages pour la santé du chou frisé

Kale est chaud depuis un certain temps. Une recherche de #kale sur Instagram donne plus de 3,6 millions de visites. En plus d’un flux infini de smoothies verts et de jus de fruits, vous trouverez des passionnés de santé arborant des t-shirts et des chapeaux arborant fièrement des dictons mignons, comme « kale yeah ». Un culte du chou frisé a clairement émergé. Mais le chou frisé est-il vraiment à la hauteur de son statut de superaliment ? La réponse est : vous pariez ! Voici sept de ses avantages impressionnants et quelques moyens simples d’incorporer le chou frisé dans votre alimentation au-delà des salades et des smoothies.

Le chou frisé regorge de nutriments

Le chou frisé est l’un des aliments les plus riches en nutriments de la planète, ce qui signifie qu’il contient un puissant apport nutritionnel par portion typique. Une tasse de chou frisé fournit plus de 100 % de l’objectif minimum quotidien en vitamine C qui soutient le système immunitaire et plus de 200 % en vitamine A. Ce dernier nutriment soutient également l’immunité, ainsi que la santé de la peau et du cerveau. De plus, le chou frisé contient de plus petites quantités de minéraux clés, notamment le potassium, le calcium, le magnésium, le manganèse, le fer, le cuivre et le phosphore. Il fournit également des vitamines B qui soutiennent l’énergie et certains acides gras oméga-3 d’origine végétale et des protéines végétales.

: Les meilleurs aliments pour chaque vitamine et minéral

Le chou frisé favorise la santé des os

Le chou frisé est une source majeure de vitamine K, avec une tasse contenant près de 700 % de l’objectif quotidien. En plus d’aider à la coagulation du sang, ce nutriment clé protège les os. La vitamine K est nécessaire à la formation des os, et plusieurs études ont montré qu’une carence est liée à un risque accru de fracture et à l’ostéoporose.

Il maintient l’inflammation à distance

Le chou frisé est une puissante source d’antioxydants connus pour réduire l’inflammation, un déclencheur du vieillissement prématuré et de la maladie. Les antioxydants combattent également le stress oxydatif, qui survient lorsqu’il existe un déséquilibre entre la production de radicaux libres qui endommagent les cellules et la capacité de l’organisme à contrer leurs effets nocifs. Pour ces raisons, le chou frisé est considéré comme l’un des meilleurs aliments qui combattent les maladies.

: 14 aliments qui combattent l’inflammation

Kale protège le cœur

Il a été démontré que le chou frisé réduit le cholestérol en augmentant son excrétion et en empêchant le cholestérol d’être réabsorbé du tube digestif dans la circulation sanguine. Dans une étude menée auprès d’hommes ayant un taux de cholestérol élevé, la consommation quotidienne de jus de chou frisé pendant 12 semaines a augmenté le « bon » cholestérol HDL de près de 30 % et diminué le « mauvais » LDL de 10 %, tout en améliorant le statut antioxydant. Le chou frisé aide également à prévenir les dommages aux parois des artères, en particulier dans les virages et les courbes les plus vulnérables à l’inflammation et à l’accumulation de plaque durcie.

Cela peut aider à réduire le risque de cancer

En tant que membre de la famille des légumes crucifères (qui comprend également le brocoli, le chou-fleur, les choux de Bruxelles, le bok choy et le chou), le chou frisé contient des composés naturels qui aident à lutter contre le cancer. Cela inclut la capacité de protéger les cellules contre les dommages et les mutations de l’ADN, d’inactiver les composés cancérigènes, de ralentir la croissance et la propagation du cancer, et même de déclencher la mort des cellules cancéreuses.

Kale prend en charge la santé des yeux

Les antioxydants zéaxanthine et lutéine du chou frisé protègent la rétine et le cristallin. Il a également été démontré qu’ils réduisent le risque de dégénérescence maculaire et de cataractes, deux troubles oculaires courants.

C’est Figure Friendly

Une tasse de chou frisé fournit environ 10 à 30 calories, selon la façon dont il est préparé en vrac ou emballé. Sa teneur en eau et en fibres le rend rassasiant, ce qui vous permet de réduire les aliments plus caloriques. Par exemple, échanger une tasse de riz brun cuit avec une tasse de chou frisé haché et une demi-tasse de riz augmente le volume total de nourriture tout en économisant environ 85 calories et 20 grammes de glucides.

Comment manger plus de chou frisé

Vous pouvez servir des œufs sur du chou frisé pour une salade de petit-déjeuner ou ajouter du chou frisé à une omelette, un brouillage ou une frittata. Saupoudrez de chou frisé finement haché sur les flocons d’avoine ou les flocons d’avoine et mélangez-en une poignée dans n’importe quel type de smoothie.

Faites cuire le chou frisé au four pour une collation croustillante ou une garniture pour à peu près n’importe quel plat. Massez doucement le chou frisé avec de l’huile d’olive extra vierge ou de l’huile d’avocat comme base pour une salade, un lit pour vos protéines ou un vert savoureux à mélanger avec des grains entiers. Ajouter le chou frisé aux soupes; le Chili; ragoûts; poivrons farcis; houmous ou autres trempettes ; et cocottes. Mélanger le chou frisé râpé sur la pizza et les tacos.

Fouettez le vert feuillu dans les ingrédients humides lorsque vous faites des crêpes ou d’autres produits de boulangerie. Ou mélangez du chou frisé finement haché dans du beurre de noix, des boules d’énergie et de l’écorce de chocolat noir avec des noix ou des graines et des fruits secs.

★★★★★