7 avantages pour la santé des concombres

J’adore les concombres. Je grignote des tranches et les ajoute aux salades et aux cruches de H2O. J’utilise des concombres pour ramasser du guacamole, du tahini, du pesto ou de la tapenade d’olives; et je les fais mariner avec d’autres légumes pour un plat d’accompagnement réfrigéré.

Certains de mes clients pensent que les concombres sont dépourvus de nutriments, car ils sont de couleur pâle et riches en eau. Mais la vérité est que leur contenu fluide est l’un de leurs nombreux avantages. Voici les sept façons dont les cukes (qui contiennent environ 20 calories et 4 grammes de glucides) aident à protéger et à améliorer votre santé.

Les concombres favorisent la santé des os

Le principal nutriment des concombres est la vitamine K, essentielle à la santé des os. Une tasse de concombre avec la peau encore présente fournit plus de 20 % de l’objectif quotidien recommandé en vitamine K. Ce nutriment est nécessaire à la formation osseuse, et plusieurs études ont établi un lien entre de faibles niveaux de K, l’ostéoporose et un risque accru de fracture.

Les cukes peuvent aussi améliorer la santé cardiovasculaire

Les concombres contiennent des dizaines d’antioxydants, dont des flavonoïdes, connus pour protéger contre les maladies cardiaques. Les graines peuvent également être bénéfiques : dans une étude publiée l’année dernière, un petit groupe de personnes présentant des taux de lipides sanguins légèrement élevés ont consommé quotidiennement des extraits de graines de concombre séchées. Après six semaines, ils ont connu un certain nombre de changements favorables, notamment une diminution du cholestérol total, une diminution du «mauvais» cholestérol LDL, une augmentation du «bon» HDL et une diminution des triglycérides.

Ils s’hydratent

Selon l’USDA, un concombre moyen contient 194 grammes de liquide. Cela se traduit par près de sept onces, juste une once de moins qu’une tasse ! L’ajout de cukes tranchés à l’eau ajoute également de la saveur, ce qui peut aider à augmenter encore plus votre consommation d’eau.

Et idéal pour la gestion du poids

Les concombres offrent un trio de caractéristiques qui favorisent la perte de poids. Ils sont faibles en calories, mais contiennent des fibres et des liquides de remplissage. Un cuke moyen fournit un quart des calories d’une pomme de taille moyenne. Et sur les 4 grammes de glucides totaux contenus dans le concombre, un et demi proviennent de fibres. Ramasser du houmous avec un concombre pelé de taille moyenne plutôt que 10 chips de pita permet d’économiser 100 calories et 15 grammes de glucides et prend beaucoup plus de place dans votre estomac.

Les concombres peuvent aider à réduire le risque de cancer

Avec les graines de lin et de sésame, le chou frisé, le brocoli, le chou, les fraises, les abricots et d’autres aliments végétaux, les concombres contiennent une substance naturelle appelée lignanes. Les bactéries du tube digestif convertissent les lignanes en composés qui se lient aux récepteurs des œstrogènes. Certaines études préliminaires suggèrent qu’ils pourraient protéger contre les cancers liés aux œstrogènes, notamment ceux du sein, des ovaires, de l’utérus et de la prostate.

Les concombres peuvent apaiser la peau

Faire éclater quelques tranches de cuke sur des yeux gonflés a en fait beaucoup de sens. La pulpe des concombres est principalement composée d’eau, de vitamine C et d’acide caféique, un produit chimique naturel qui possède des propriétés anti-inflammatoires. Le combo déclenche un effet apaisant sur la peau et réduit les irritations et l’enflure de la peau. Pour ces raisons, les concombres sont depuis longtemps appliqués par voie topique comme remède maison contre l’acné et les coups de soleil.

Ils aident à lutter contre la mauvaise haleine

Une cause fréquente de mauvaise haleine est l’odeur produite lorsque les bactéries attaquent les particules alimentaires piégées. Le liquide contenu dans les concombres, ainsi que la production de salive déclenchée par la mastication, aident à nettoyer la bouche et à éliminer ces coupables malodorants.

Cynthia Sass, MPH, RD, est Santérédactrice en chef de la nutrition, une New York Times auteur à succès et consultant pour les Yankees de New York et les Brooklyn Nets.

★★★★★