5 façons simples de démarrer vos objectifs de saine alimentation avant le 1er janvier

Beaucoup de gens qualifient les jours entre Noël et le Nouvel An de « semaine crépusculaire ». Le gros de la saison des fêtes est derrière nous, mais le nouveau départ de la nouvelle année est encore devant nous. Il est tentant de considérer cette période confortable comme votre dernier hourra avant le 1er janvier. Mais se livrer librement au vin et grignoter des restes de biscuits au sucre ne vous laissera probablement pas le meilleur de vous-même ! Au lieu de cela, pourquoi ne pas utiliser cette semaine pour adopter une routine plus saine ? D’ici 2018, vous serez sur la bonne voie pour atteindre vos objectifs, que vous visiez à perdre du poids ou simplement à manger plus consciencieusement. Voici cinq stratégies tout à fait réalisables sur lesquelles vous concentrer pour remettre votre bien-être sur les rails.

Repensez cette boisson

Pour la plupart de mes clients, l’alcool est le principal facteur qui influe sur leurs choix alimentaires et leur niveau d’énergie. En plus d’être calorique, l’alcool peut agir comme stimulant de l’appétit et diminuer vos inhibitions. Ce combo se traduit souvent par la consommation d’aliments que vous sautez généralement lorsque vous êtes sobre et que vous mangez plus dans l’ensemble. Ensuite, il y a le lendemain un manque d’énergie, qui peut conduire à être moins actif et à choisir des aliments réconfortants pour le petit-déjeuner (comme un muffin sucré, un sandwich gras au petit-déjeuner ou un bagel avec du fromage à la crème).

Cette semaine, engagez-vous à réduire votre consommation d’alcool. Portez-vous volontaire pour être le plongeur désigné et buvez de l’eau pétillante pendant que les autres boivent. Planifiez des activités avec vos amis et votre famille qui ne tournent pas autour de l’alcool. Ou essayez de faire des activités comme le bowling ou un marathon Netflix sans boire d’alcool. Même si vous buvez quelques verres le soir du Nouvel An, vous vous sentirez beaucoup mieux le 1er janvier si la semaine précédente a été principalement sèche.

Augmentez votre H2O

En plus de favoriser un métabolisme optimal, l’eau a tendance à freiner naturellement l’appétit, ce qui signifie que vous serez peut-être moins enclin à grignoter les friandises des fêtes qui flottent encore. Augmenter votre apport en H2O élimine également l’excès de sodium, ce qui peut vous aider à dégonfler et à faire bouger votre système digestif. Si vous avez mangé moins de légumes et plus de glucides que d’habitude, ce changement peut être particulièrement efficace pour vous aider à vous sentir plus léger et plus énergique.

Dans les jours à venir, faites de l’eau votre boisson de choix et visez 2 à 2,5 litres par jour (environ 8 à 10 tasses). Si vous ne l’aimez pas nature, infusez-le avec des fruits, des légumes, des herbes et des épices pour rehausser la saveur et ajouter des antioxydants. Ce simple changement peut créer un effet domino qui se répercute sur d’autres domaines de votre bien-être personnel, d’un meilleur sommeil à une peau plus claire.

Entrez dans un rythme de petit-déjeuner sain

Le vieil adage « le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée » tient vraiment la route. Une nouvelle étude publiée dans le Journal de physiologie, a examiné 49 personnes (âgées de 21 à 60 ans) à qui on a demandé de prendre un petit-déjeuner ou de jeûner jusqu’à midi pendant six semaines. Les chercheurs ont découvert que la consommation du petit-déjeuner avait un impact sur les gènes de manière à aider à réguler la glycémie et pouvait protéger contre le diabète et d’autres maladies chroniques. D’autres recherches montrent que les personnes qui mangent leur plus gros repas quotidien au petit-déjeuner sont beaucoup plus susceptibles de perdre du poids et de rétrécir leur tour de taille, par rapport à celles qui mangent un gros dîner.

Commencez chaque journée avec quelque chose de copieux mais énergisant, comme une omelette aux légumes, aux herbes et à l’avocat avec un côté de fruits frais; ou un smoothie composé d’une poignée de légumes verts mélangés à des fruits surgelés, de la poudre de protéines de pois ou du yogourt grec, du beurre d’amande, du lait d’amande et de la racine de gingembre frais. Pensez à des repas complets riches en nutriments qui offrent un mélange de protéines maigres, de légumes, de bons glucides et de graisses bénéfiques. Commencer votre matinée avec ce combo peut vous préparer (à la fois mentalement et physiquement) pour une journée d’habitudes conscientes et axées sur la santé.

Commencez à cuisiner, même juste des légumes

Cuisiner soi-même est l’une des meilleures façons de prendre en charge votre alimentation, des ingrédients à la façon dont ils sont préparés et les portions de nourriture que vous mangez. Mais si entrer en mode de cuisson complet n’est pas encore réaliste, engagez-vous à ne faire qu’une partie de ce que vous mangez à partir de zéro. Cela peut vous aider à trouver un meilleur équilibre, même lorsque vous commandez des plats à emporter.

Par exemple, faites cuire à la vapeur ou au four des légumes supplémentaires à mélanger dans un plat chinois ou thaïlandais que vous partagez avec quelqu’un d’autre. Ou fouettez ensemble de l’huile d’olive extra vierge, du vinaigre balsamique, de la moutarde de Dijon et de l’assaisonnement italien pour habiller les légumes verts et autres légumes, comme la tomate, le concombre et le poivron. Remplissez votre assiette de salade avant de creuser dans une pizza, une lasagne ou un autre plat lourd.

Cette approche d’ajout de vos propres légumes augmente votre apport en nutriments et en fibres et peut aider à évincer d’autres aliments riches en calories sans vous donner l’impression de suivre un régime. En fait, il ne s’agit pas de suivre un régime, il s’agit simplement de créer un équilibre plus sain.

Pour plus de conseils sur l’alimentation propre, inscrivez-vous à la newsletter Healthy Living

Réfléchissez bien à vos folies

Nul doute qu’il existe de nombreuses occasions de se faire plaisir cette semaine, du chocolat chaud chargé de crème fouettée au pop-corn au cinéma et aux dîners décadents. Mais beaucoup de mes clients disent que s’ils pouvaient revenir en arrière et revivre certains moments, ils auraient sauté divers aliments parce qu’ils n’en valaient tout simplement pas la peine.

Cette semaine, réfléchissez à vos options avant de creuser. Classez les aliments sur une échelle de 0 à 5, 0 étant « meh » et 5 étant « je ne peux pas m’en passer ». Si quelque chose ne donne pas au moins 4, passez. Si ce n’est pas un favori absolu, dire non n’est pas une question de volonté ou de privation ; c’est logique.

Cynthia Sass est Santérédactrice en chef de la nutrition, une New York Times auteur à succès et consultant pour les Yankees de New York et les Brooklyn Nets.

★★★★★