Mot-clé - Roselyne Bachelot

Fil des billets

samedi, septembre 12 2009

Grippe A : « La circulation du virus s’accélère »

Roselyne Bachelot « La circulation du virus de la grippe A H1N1 s’accélère ». C'est Roselyne Bachelot, Ministre de la Santé et des Sports, qui l'a indiqué hier sur France 2 dans l'émission "Télématin". Pour la Ministre la fermeture d'un collège dans l'Hérault (et désormais d'un lycée dans les Alpes Maritimes) est un signe de cette accélération.

Des propos qui peuvent paraître quelque peu contradictoires avec les derniers chiffres de l'InVS publiés cette semaine qui laissent plutôt penser à une progression lente du virus H1N1. Selon le dernier bilan de l'Institut de Veille Sanitaire, on estime actuellement le nombre de cas avérés de grippe A H1N1 à 6000 et à 25 000 le nombre de cas de syndromes de type grippal.

Lire la suite...

mercredi, août 12 2009

Gay, on lui refuse un don de moelle !

dons du sangEn janvier dernier Roselyne Bachelot, Ministre de la Santé, réaffirmait dans les colonnes du journal Libération l’exclusion des homosexuels du don de sang. La Ministre s'était alors défendue de toute homophobie ou de toute discrimination à l’égard des homosexuels parlant d'un risque bien trop élevé et de sécurité transfusionnelle, le VIH touchant de 10 à 18% des homosexuels contre 0.2% dans le reste de la population.

A l'époque Act-up Paris avait protesté contre cet arrêté parlant d'une mesure non justifiée sanitairement. L'assocation avait précisé que les nouvelles contaminations concernaient désormais davantage les hétérosexuels et que de nombreux pays avaient ouvert le don du sang aux homosexuels au nom de « l’égalité des critères pour tous » sans pour autant mettre en péril la sécurité transfusionnelle

Lire la suite...

mercredi, août 5 2009

Des sénateurs veulent l'interdire le BPA

biberon BPAIl est encore question de BPA ou Bisphénol A une substance présente dans les plastiques alimentaires accusée d'agir comme un perturbateur endocrinien et d'être impliquée dans de nombreuses affections telles que : problèmes de reproduction, obésité, cancers du sein et de la prostate, diabète, dysfonctionnements thyroïdiens et problèmes d’attention chez les enfants.

Il y a quelques semaines, et contre toute attente, Chantal Jouanno, secrétaire d'Etat à l'Ecologie, demandait à l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments de revoir sa copie sur ce dossier et lui demandait de prendre en compte les dernières études en la matière. Elle prenait ainsi à contre-pied Roselyne Bachelot, Ministre de la Santé, qui a refusé à plusieurs reprises déjà d'appliquer le fameux principe de précaution.

Lire la suite...

mardi, juillet 7 2009

Refus de CMU, Bachelot veut sanctionner

médecinIl y a quelques jours à peine nous nous faisions l'écho du testing réalisé pour le Fonds de financement de la CMU à propos du refus de soins à l'égard des bénéficiaires de Couverture maladie universelle complémentaire . Selon ce testing un médecin sur 4 refuse aujourd'hui les bénéficaires de la CMU sur la ville de Paris, soit 25.5%.

Face à cette situation, Roselyne Bachelot, Ministre de la Santé a tenu à réagir lors de la séance des questions au gouvernement de l'Assemblée nationale. Ainsi la Ministre a déclaré "La discrimination liée aux moyens financiers des malades est une pratique absolument intolérable, il faut la condamner avec la plus extrême sévérité"

Lire la suite...

samedi, juillet 4 2009

Grippe A/H1N1 : un vaccin à l'automne

virus grippeSelon le dernier bulletin de l'InVS, et alors que l'épidémie continue sa progression un peu partout dans le monde, en France ce sont 333 cas de grippe A/H1N1 qui ont été confirmés par les autorités dont 310 en France métropolitaine, 4 en Polynésie française, 3 en Martinique, 2 en Guadeloupe, 2 à Saint-Martin et 12 en Nouvelle-Calédonie). .. 268 cas sont toujours en cours d’investigation.

Pour faire face à une éventuelle aggravation de la situation Roselyne Bachelot , Ministre de la Santé, a indiqué hier sur I-Télé qu'un vaccin serait disponible dès cet automne et que chacun pourra se faire vacciner s'il le souhaite. La vaccination obligatoire telle qu'évoquée il y a quelques semaines ne semble plus d'actualité pour le moment en tout cas. A priori la livraison de ce vaccin devrait s'échelonner jusqu'à la fin décembre.

Lire la suite...

- page 1 de 7