Mot-clé - Bisphénol A

Fil des billets

samedi, septembre 12 2009

Plus de biberons au BPA à Besançon

biberon BPALes biberons au BPA, c'est fini à Besançon. Ainsi après Paris, Toulouse et Nantes, la municipalité de Besançon a décidé d'appliquer le principe de précaution en renouvelant tout son stock de biberons contenant du BPA (ou Bisphénol A ), les biberons en verre étant bien sûr conservés.

Interrogée par le Monde, Sylvie Scheubel, chargée de mission au service de la petite enfance, déclare "Nous avons acheté 300 nouveaux biberons pour un montant de 2 000 euros (...) Les parents ont reçu une note explicative. On y lit que le bisphénol A "peut être libéré dans les aliments au cours des multiples usages (..) Il est "suspecté" d'avoir des conséquences nocives pour "la santé des plus jeunes à long terme".

Lire la suite...

vendredi, août 7 2009

Bisphénol A : danger pour notre santé ?

biberon BPALe dossier du BPA ou Bisphénol A revient en force à la une de l'actualité ces derniers jours après le dépôt d'une proposition de loi au Sénat visant à interdire définitivement le BPA dans tous les plastiques alimentaires. Cette proposition de loi prévoit d'interdire "la fabrication, l'importation, l'offre, la détention en vue de la vente ou de la distribution à titre gratuit de plastiques alimentaires contenant du Bisphénol A". Et depuis le BPA fait de nouveau couler beaucoup d'encre.

Parmi ceux qui agissent pour une modification de la législation en la matière (en France comme dans le reste de l'Europe), il y a l'ONG française "Antidote Europe" créée par des chercheurs issus du CNRS. Elle vient d'envoyer un appel urgent au Professeur Jerzy Buzek, récemment élu à la présidence du Parlement européen en lui demandant d'agir en faveur de la santé publique.

Lire la suite...

mercredi, août 5 2009

Des sénateurs veulent l'interdire le BPA

biberon BPAIl est encore question de BPA ou Bisphénol A une substance présente dans les plastiques alimentaires accusée d'agir comme un perturbateur endocrinien et d'être impliquée dans de nombreuses affections telles que : problèmes de reproduction, obésité, cancers du sein et de la prostate, diabète, dysfonctionnements thyroïdiens et problèmes d’attention chez les enfants.

Il y a quelques semaines, et contre toute attente, Chantal Jouanno, secrétaire d'Etat à l'Ecologie, demandait à l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments de revoir sa copie sur ce dossier et lui demandait de prendre en compte les dernières études en la matière. Elle prenait ainsi à contre-pied Roselyne Bachelot, Ministre de la Santé, qui a refusé à plusieurs reprises déjà d'appliquer le fameux principe de précaution.

Lire la suite...

mercredi, juin 17 2009

Bisphénol A, nouvelle expertise demandée

biberon BPAAlors que la Ministre de la Santé Roselyne Bachelot se refuse toujours à appliquer le principe de précaution concernant la présence de BPA dans les plastiques alimentaires, et notamment dans les biberons, voilà que la secrétaire d'Etat à l'Ecologie Chantal Jouanno vient de demander à l’Afssa (Agence française de sécurité sanitaire des aliments) de revoir sa copie. C'est pourtant derrière les conclusions de l’Afssa que se range actuellement la Ministre de la Santé.

Contrairement à sa collègue Roselyne Bachelot , Chantal Jouanno demande un nouvel avis de l’Afssa prenant en compte les dernières études en la matière. Mieux encore elle affirme que la France se doit d'être particulièrement vigilante sur les effets du BPA, une substance présente dans la plupart des biberons en plastique.

Lire la suite...

jeudi, juin 11 2009

Plus de biberons au BPA à Nantes

biberon BPAAlors que la Ministre de la Santé Roselyne Bachelot se refuse toujours à appliquer le principe de précaution concernant la présence de BPA dans les biberons et plus généralement dans tous les plastiques alimentaires, une troisième grande ville Française vient de décider de supprimer les biberons au Bisphénol A dans ses crèches.

Ainsi après Paris et Toulouse c'est en effet au tour de Nantes de prendre la décision de remplacer tous les biberons au BPA présents dans ses crèches municipales. A ce sujet, Catherine Choquet, adjointe au maire de Nantes, a déclaré "Nous agissons au nom du principe de précaution et préférons prendre les devants, même si aucune urgence sanitaire n'est décrétée".

Lire la suite...

- page 1 de 3