Cette nouvelle méthode est en fait la combinaison des 2 techniques existantes aujourd’hui pour traiter les accidents vasculaires cérébraux.

  • L’injection intra-veineuse (au pli du coude) d’un médicament appelé Actilyse® (alteplase). Cette technique permet de guérir le patient dans 40% des cas, mais seulement si l’injection a débuté moins de 3 heures après les premiers symptômes d’AVC.
  • La délivrance du médicament (alteplase) directement au contact du caillot qui bouche l’artère, en passant par l’intérieur des artères un micro-cathéter. Cette technique permet de déboucher l’artère dans 60 à 70% des cas.

Interrogé par Sandrine Boidy-Pruvot de l'Assistance Publique des Hôpitaux de Paris, le professeur Pierre Amarenco déclare : "Le nombre de guérison immédiate est très important : 60% des patients traités par la nouvelle méthode comparativement à 39% des patients traités par voie intraveineuse conventionnelle. Enfin, 57% des patients traités par la nouvelle technique ont été guéris dans les 3 mois comparativement à 44% des patients traités par la méthode conventionnelle. Un des résultats les plus remarquables est que plus vite l’artère est débouchée, plus de chance a le patient de guérir dans les 3 mois"

Il faut savoir qu'aujourd'hui l'AVC est la 3eme cause de mortalité en France. L’AVC touche les personnes de tous âges : La moyenne d’âge des patients atteints d’AVC est de 73 ans Mais parmi les 150 000 français atteints d’AVC chaque année, 20% (30 000) sont des sujets de moins de 55 ans.

En cas de symptômes d’AVC (faiblesse musculaire ou une paralysie ; perte de la sensibilité; difficulté de langage; trouble visuel; perte de l’équilibre ou de la coordination des mouvements des membres ou mal de tête, d’apparition brutale, inhabituel et très intense) il n’y a pas une minute à perdre.

Appeler le 15 ou le 112. L’AVC est une urgence « toute minute perdue c’est 2 millions de neurones détruits ». Pour plus d’informations sur les AVC : http://www.attaquecerebrale.org